Réforme des retraites

Pourquoi le système actuel de retraite n’est pas un problème

Article sourcé avec les liens vers les rapports du COR d’après le fil twitter de Sébastien Tixier @sebtixlovesyou

https://twitter.com/sebtixlovesyou/status/1225833049713188864

Notre système de retraites actuel n’a pas de problème de financement.

C’est le très officiel Conseil d’Orientation des Retraites qui l’illustre : il suffit d’aller voir ses deux derniers rapports (ironie ce sont ses rapports sur lesquels se basent le gouvernement pour expliquer l’urgence de la nécessité d’une réforme de notre système).

Source : https://www.cor-retraites.fr/sites/default/files/2019-06/doc-4646.pdf
et https://www.cor-retraites.fr/sites/default/files/2020-01/Rapport_novembre_2019_V4.pdf

– Actuellement il y a ZÉRO déficit – Vers 2027 le déficit sera à son max : une somme ridicule comprise entre 0.3 et 0.7 % du PIB (deux fois plus faible en moyenne que la somme allouée au CICE chaque année, et pourrait être comblé en seulement 3 années de rétablissement de l’ISF)

– Et surtout, sans réforme, ce déficit n’est que temporaire et le régime serait excédentaire d’ici 2040 / 2060 (pour les cas de croissance les moins pessimistes, y compris avec les comptabilités défavorables)

Et le système dispose de fonds disponibles dont certains ont été créés spécifiquement pour absorber les déficits momentanés :

1– Le Fond de Réserve des Retraites (32 Md actuellement, 3 fois le déficit moyen attendu)
Source : https://www.lesechos.fr/2018/02/ce-tresor-de-guerre-qui-pourrait-faciliter-la-reforme-des-retraites-985252

2– Mais aussi les autres fonds spéciaux des retraites (+ de 130 Md, 10 fois le déficit moyen attendu)
Source : https://www.cor-retraites.fr/sites/default/files/2019-06/doc-4646.pdf

3– Sans oublier la disponibilité de la CADES en 2024 : 24 Md net + 18 Md tous les ans :
Source : https://fr.reuters.com/article/frEuroRpt/idFRL8N1YG5NY

Par contre, la réforme assècherait le financement des retraites :

1– Forte baisse des cotisations pour les salaires annuels entre 120 000 et 324 000 euros => manque à gagner de l’ordre de 3.7 milliards d’euros par an.
Source : https://www.lesechos.fr/economie-france/social/retraites-la-fin-des-cotisations-sur-les-hauts-salaires-couterait-37-milliards-par-an-pendant-15-ans-1165273

2– Alignement vers le bas du taux de cotisation patronale public / privé => manque à gagner de 42 milliards d’euros par an (3.5 fois le déficit max attendu, par an !).
Source : https://www.lesechos.fr/economie-france/social/retraites-salaries-fonctionnaires-independants-qui-va-cotiser-plus-qui-va-cotiser-moins-1164771

Et la réforme quant à elle baisserait fortement le montant des retraites :

1– Prise en compte de l’ensemble de la carrière et non plus des 25 meilleures années : baissera des pensions de tout le monde, en particulier des personnes ayant connu le chômage ou le temps partiel et les femmes et supprimera la dimension méritocratique au calcul de la retraite (un ouvrier qui aurait gravi tous les échelons pour devenir cadre en fin de carrière aura une pension moindre qu’un cadre au salaire identique mais qui aura cotisé dès le début de sa carrière comme cadre)

2– La réforme sera particulièrement impactant pour les femmes mères de famille (on parle de pertes jusqu’à 15 %).
Source : https://www.lefigaro.fr/retraite/reforme-des-retraites-chute-de-pension-en-vue-pour-les-meres-de-famille-20191126

3– Perte de garantie sur le montant des pensions à l’avenir, qui pourra baisser, par ajustement de la valeur point.
Source François Fillon :

4– Baisse du niveau des pensions qu’il va falloir compléter par capitalisation… auquel même le MEDEF est opposé pour ses hauts cadres.
Source : https://www.lesechos.fr/economie-france/social/le-patronat-reclame-le-maintien-de-la-retraite-par-repartition-pour-les-hauts-salaires-1167755

5– Décalage du départ à la retraite, qui augmentera à chaque génération. Partir avant entrainera une décote pour toute la retraite de 7 à 8 % par année de départ anticipé (et non pas 5 %).

Étude impact réforme

Source : https://www.lemonde.fr/les-decodeurs/article/2020/01/21/retraites-les-simulations-du-gouvernement-confirment-le-role-capital-de-l-age-pivot-dans-la-reforme_6026743_4355770.html

Le tout sur fond de malhonnêteté gouvernementale :

1– Les chiffres donnés par les « cas types » du gouvernement sont… faux : ils ne tiennent pas compte du texte du projet de loi (!) et omettent la prise en compte de l’âge pivot et de sa décote.

Source : https://www.bfmtv.com/economie/etude-d-impact-sur-la-reforme-des-retraites-le-gouvernement-accuse-de-calculs-malhonnetes-1847122.html

2– Sans parler qu’en plus de ça les cas sont choisis jusqu’à l’absurde pour être favorables (carrière pleine sans aucune augmentation de salaire).
Source : https://www.lemonde.fr/les-decodeurs/article/2019/12/20/retraites-comment-le-simulateur-voulu-par-macron-embellit-la-reforme_6023620_4355770.html

3– Plusieurs économistes étrillent l’étude d’impact du gouvernement. Fait notable, Antoine Bozio, pourtant favorable à un « système universel à points » et inspirateur partiel du projet de loi, figure parmi eux.
Source : https://www.francetvinfo.fr/economie/retraite/reforme-des-retraites/reforme-des-retraites-femmes-oubliees-cadres-avantages-effets-non-evalues-plusieurs-economistes-etrillent-l-etude-d-impact-du-gouvernement_3814827.html

Et sinon …

Le site @MacronWatch maintient à jour une page avec plus de détails sur les arnaques et régressions portées par ce projet de réforme. Également sourcé.
Lien : https://macron.watch/2019/12/12/projet-de-reforme-des-retraites-un-resume-apres-les-annonces/